Fondements, genèse, et perspectives de la méthode caval-connect

Fondements, genèse, et perspectives de la méthode caval-connect

Au cours de cet entretien avec Sébastien Borchi, fondateur de Caval-Connect, revenons sur les fondements, la genèse, et les perspectives de la méthode, qui place le cheval au cœur de la démarche thérapeutique.

 

Qu’est-ce que Caval-connect ?

CAVAL-CONNECT® EFDS est une méthode de développement personnel utilisant le coaching, la sophrologie, l’éthologie, et la préparation mentale, par le biais de la gestion de l’intelligence émotionnelle du sujet. Elle se décline en 2 volets.

Dans le cadre de la prestation de coaching par le cheval, l’équidé se mue en coach, une relation triangulaire s’installant entre le client, le cheval, et le praticien. L’animal est le révélateur de nos états d’âme. Fonctionnant comme une véritable éponge émotionnelle, il va refléter ce qu’il observe de nous-mêmes. Par ses connaissances, le praticien interprète ce que renvoie le cheval. Il transmet les informations recueilles au client pour qu’il puisse apprendre à gérer son état émotionnel. Celui-ci pourra dès lors réajuster son comportement, sa cognition.

Le second volet concerne la prestation pour cavalier. La méthode CAVAL-CONNECT EFDS® est alors conçue comme une savante alchimie, mêlant coaching, somatothérapie, sophrologie, et technique équestre. Elle tient compte de la réalité corporelle, émotionnelle et mentale du cavalier, comme de son cheval. Les exercices permettent de favoriser l’apprentissage et d’améliorer la performance équestre et personnelle du cavalier.

 

Comment est née la méthode ?

Etant à l’origine moniteur d’équitation, j’ai mis de coté provisoirement cette fonction pour me former au coaching, à la sophrologie, à la thérapie, etc. Après une période de pratique en cabinet de consultation, j’ai développé et créé l’EFDS, qui est l’école Française de Sophrothérapie.

Fort de mes 5 années d’activité et du développement d’une école aujourd’hui reconnue en France et au Québec, j’ai logiquement voulu intégrer mes pratiques et mes connaissances au monde de l’équitation.

Dans un premier temps, il m’est apparu naturel d’insérer progressivement le cheval, cet accélérateur de thérapie, lors de l’élaboration de mes consultations. J’ai ensuite eu envie d’apporter les bienfaits de cette technique aux cavaliers, dans un cadre plus sportif y compris de compétition.

Notre sport souffre cruellement du manque de préparation mentale des cavaliers. Paradoxalement, c’est certainement le sport qui en a le plus besoin, du fait de la recherche constante de l’alchimie entre le cheval et le cavalier pour améliorer la performance. Qu’il s’agisse des questions de la sensibilité ou de la connexion au cheval, cette approche n’est même pas abordée lors de la formation des moniteurs.

Bien souvent, la contre-performance des cavaliers en compétition est due à un problème de blocage émotionnel, ressenti par le cheval. Or, ce blocage émotionnel provoque de fait des blocages physiques, eux-mêmes engendrant une tension physique et psychique du cheval. C’est un cercle vicieux qu’il faut casser.

Pour le cavalier, la gestion du schéma corporel, de la réalité objective, de l’action positive, et l’amélioration de l’adaptabilité du cavalier, vont lui permettre de perfectionner ses propres ressentis et ceux du cheval. Un cavalier plus décontracté, plus à l’écoute, plus réceptif, déteint en quelque sorte sur son cheval.

 

Quelles sont les évolutions prévues pour Caval-connect ?

Il y en a plusieurs. Nous allons continuer à dispenser nos stages un peu partout en France. Nous avons également 2 projets de développement en Martinique, et dans la région lyonnaise.

La création d’une écurie et d’une antenne en Martinique, que je vais gérer personnellement, souhaite allier les deux volets de la méthode CAVAL-CONNECT : thérapie et coaching avec le cheval d’une part, et préparation mentale du cavalier d’autre part. Cette écurie aura également la vocation de développer le dressage en Martinique, et de faire connaitre le lusitanien, race qui me touche particulièrement.

Parallèlement à cela, ma collaboratrice, Samantha MERCIER, va également proposer la méthode CAVAL-CONNECT dans sa région, aux alentours de Lyon et Bourg en Bresse.

 

Notez enfin que nous mettrons en place, au cours de l’année 2017, une formation CAVAL-CONNECT dédiée aux coachs et aux thérapeutes dans le cadre de la formule « cheval-miroir », et une formation consacrée aux moniteurs d’équitation, dans le cadre de la préparation mentale des cavaliers.