Caval-connect : Pourquoi le cheval aide a travailler sur les emotions en thérapie ?

Caval-connect : Pourquoi le cheval aide a travailler sur les emotions en thérapie ?

Pourquoi le cheval aide à travailler sur les émotions en thérapie ?

La gestion des émotions est un axe privilégié dans la relation d’aide. En tant que baromètre à émotions, le cheval peut naturellement se muer en outil thérapeutique intéressant, et même en véritable médiateur objectif, qui favorise le lâcher prise.

Un médiateur dans un cadre thérapeutique

Animal dont la noblesse et l’élégance ne sont plus à démontrer, le cheval constitue un relais à émotions, un miroir susceptible de renvoyer ce que ressent le patient. Evidemment, le cheval ne guérit pas, mais se positionne en médiateur au sein du cadre thérapeutique, mis en place par la relation thérapeute et client. A ce titre, on peut comparer l’apport du cheval, aux sons utilisés en musicothérapie, ou aux cartes accompagnant les techniques de psychologie cognitive. Mais la particularité du cheval va encore plus loin pour le travail des émotions.

Des capteurs sensoriels naturellement actifs

L’équidé est doté de canaux sensoriels très développés. C’est sa constitution physiologique qui le veut, puisqu’à l’état sauvage, l’animal constitue une proie. Au fil de l’évolution, il a donc affiné ces capteurs, qui agissent comme une parabole, et qui lui procurent une réceptivité très importante à ce qui l’environne, et à ce qui l’entoure. Le thérapeute s’en sert donc pour accéder à certaines clefs de lecture intérieures de la personne en demande de relation d’aide.

Un accélérateur de thérapie

Le cheval est capable de déceler de la satisfaction ou de la peur par exemple, ce que ne pourra décrypter aussi rapidement un thérapeute, même le plus correctement formé et le plus expérimenté qu’il soit. Toutefois, le thérapeute doit avoir les connaissances nécessaires pour comprendre le comportement de l’animal, d’où la formation en éthologie indissociable de la thérapie par le cheval. En comprenant les réactions du cheval, le praticien repère les ressentis, et les émotions enfouis de son client.

Le cheval ne ment pas et rassure

Que les futurs clients se tranquillisent, il n’est pas forcément nécessaire de pratiquer l’équitation pour entamer ce type de thérapie. Le praticien est là pour accompagner chaque partie à entrer en relation, tout en rassurant le client. Le cheval est authentique, son regard n’est en rien jugeant ou accusateur, bien au contraire. Cet aspect permet d’accélérer la relation d’aide, la personne se sentant rapidement plus à l’aise, faisant tomber le masque. Inutile de tricher non plus, car l’animal le devine, ce qui évite de faire fausse route pour le thérapeute, et de se voiler la face pour le client.

Des exercices variés et une symbolique omniprésente

Les exercices sont programmés par le thérapeute qui adapte les séances en fonction de la personne, de ses attentes, de son appréhension, et éventuellement de son niveau d’équitation. Cela peut se traduire par un travail en liberté (diriger le cheval, interprétation des réactions, etc.), par un travail monté (relaxation, équilibre, jeux de rôles, etc.), ou par un travail statique (brossage, pansage, etc.). De plus, le cheval draine avec lui toute une symbolique de rondeur, de soutien, de compagnon, de calme, de maitrise, de force, et de puissance. Soit un cocktail symbolique parfait pour travailler ses émotions.

 

La démarche Caval Connect est conçue pour permettre à chacun de mieux gérer ses émotions grâce à l’apport de ce médiateur, et de cet accélérateur thérapeutique qu’est le cheval. Particuliers, praticiens, et même cavaliers émérites : Caval Connect est faite pour vous ! Contactez-nous !

Sébastien BORCHI – directeur