Le cheval comme outil thérapeutique

Le cheval comme outil thérapeutique

Le cheval comme outil thérapeutique

Le saviez-vous ? En 2015, pas moins de 30 000 Français ont emprunté une voie thérapeutique, mettant le cheval comme outil majeur du soin. Le panel de personnes concernées est large, depuis les enfants autistes jusqu’aux adolescents souffrant de schizophrénies, en passant par des anciens militaires traumatisés, et des personnes dyspraxiques.

Mais l’équithérapie s’adresse à un public plus large, en recherche tout simplement d’un bien-être intérieur, d’une prise de conscience de ses propres atouts, et de l’émergence de nouvelles façons d’être.

L’équithérapie : une démarche encore confidentielle et pourtant !

Malgré une demande en constante augmentation et l’existence de 400 centres équestres dans l’hexagone, l’utilisation de l’animal comme outil thérapeutique reste encore une technique réservée aux avertis.

L’approche est pourtant séduisante, puisqu’elle sort de sentiers battus de la médecine passive et de la rigueur des soins traditionnels. En s’extirpant du contexte médical, la personne en demande de relation d’aide échappe au huis clos d’un cabinet souvent intimidant. En ressort une motivation décuplée pour vaincre une difficulté sociale ou apaiser certains maux physiques.

La thérapie par le cheval, plus ludique, plus valorisante

L’équithérapie offre donc une démarche différente, et affiche un aspect plus attractif, plus amusant, et plus pédagogique. Le cheval tient une place prépondérante, et devient l’allié de la personne en demande de relation d’aide. L’animal oblige à s’inscrire dans l’instant présent, ce qui est parfait pour faire une véritable pause dans un quotidien dont le rythme a tendance à ne pas nous laisser respirer.

La thérapie avec le cheval combine plusieurs approches : corporelle, émotionnelle et sensorielle. Elle touche à la personnalité des gens, à leur esprit, et à leur moral, sans pour autant prétendre guérir les souffrances.

La méthode marie plusieurs exercices allant des soins à la monte du cheval ou du poney, en passant par l’observation des mouvements, au fait de guider ou d’être guidé, etc. C’est une communication non verbale qui s’installe entre la personne et l’équidé, d’autant que le cheval laisse la personne venir à lui.

L’équithérapie, pleinement ancrée dans la relation d’aide

La thérapie par le cheval participe à l’amélioration des connaissances de soi-même et à la mobilisation des énergies internes qui permettent un lâcher-prise et un bien-être salvateurs. Toutefois, une relation d’aide se structure autour d’un objectif précis à atteindre, déterminé en préambule avec le professionnel, dans un cadre mesurable, pour une durée définie.

En choisissant la méthode Caval-Connect, vous optez pour une approche basée sur la technique équestre, mais aussi sur la sophrologie, le coaching, l’éthologie, la biomécanique et la physiologie, humaines comme équines. Cette approche est personnalisée, et s’adapte en fonction du profil de chacun, c’est-à-dire en tenant compte de l’âge de la personne, de sa condition physique, de ses dispositions mentales et émotionnelles, ou encore de son niveau en matière d’équitation. Cette méthode s’adresse aux personnes en demande dans leur vie personnelles, professionnelle, et sportive.

Caval-Connect s’articule par ailleurs autour de 3 pôles : un pôle cavalier (gestion corporelle, émotionnelle et préparation mentale), un pôle « Cheval-miroir » (développement personnel), et un pôle « Opérateur Caval-Connect EFDS » (formation à l’équithérapie).

 

Si vous êtes intéressé par cette méthode de plus en plus prisée, contactez-nous !

Sébastien BORCHI