Caval-connect : le pouvoir de la préparation mentale

L’aspect mental pour un sportif est aussi important que l’aspect technique ou physique. Pour un cavalier, le mental revêt peut-être encore plus d’importance du fait de sa relation avec son cheval. L’animal est un véritable détecteur à émotions. Si le cavalier peine à les gérer voire à les contrôler, le risque de passer à côté d’un événement est grand. A l’inverse, arriver en compétition avec une bonne préparation mentale peut sublimer la relation cavalier-cheval et aller au delà du niveau de performance visé.

Quels sont les objectifs d’une préparation mentale ?

De  manière générale, une préparation mentale consiste à optimiser ses performances en actionnant les bons leviers et en mobilisant les bons outils. Mais, en premier lieu, il est déterminant de se fixer des objectifs à atteindre. C’est d’ailleurs le propre de toute relation d’aide. Ses objectifs doivent être définis et validés par le coach mental comme le cavalier pour ensuite mettre en place la stratégie et les exercices requis.

Enfin, la préparation mentale, c’est en grande partie apprendre à gérer ses émotions, évacuer le stress négatif véritable entrave à la réussite. Pour un cavalier qui a chuté ou qui a tendance à régresser, l’idée peut aussi passer par le fait de retrouver du plaisir dans la pratique sportive. La préparation mentale aide à chasser les blocages mentaux et à repousser les barrières, qu’elles s’expriment de façon consciente ou inconsciente.

Parvenir à une concentration optimale le jour J : un travail mental en amont

Les compétitions équestres imposent une justesse, une précision, donc une concentration optimale. Tout doit être réglé comme de l’horlogerie suisse afin que le cheval réponde parfaitement aux injonctions du cavalier, qu’il effectue le bon mouvement, à la bonne foulée, durant la bonne seconde. Le coach mental travaille donc particulièrement la concentration, en plongeant si possible le sportif dans un état mental positif, notamment en bonifiant ses atouts pour mieux améliorer les points perfectibles.

Cet état maximal de concentration et de réussite recherché est appelé état de FLOW. C’est l’impression que tout ce que vous allez tenter sera couronné de réussite. Tendu vers l’objectif, vers la performance. Aucun doute ne plane. Et bien, sachez que le cheminement vers cet état de lâcher prise qu’évoquent les grands champions se travaille.

Respiration, imagerie mentale, PNL : les outils indispensables à votre réussite

Les exercices peuvent consister à apprendre à se relâcher à travers des exercices de respiration, et à se projeter le jour J par le biais de l’imagerie mentale. Le préparateur mental use aussi de la programmation neuro-linguistique (PNL) afin d’associer le souvenir d’une émotion positive à un mot-clé, pour que le moment venu celle-ci soit convoquée et œuvre à l’état de FLOW.

Le pôle Caval Connect de l’Ecole française de sophrothérapie (EFDS) propose des séances de coaching mental pour aider les cavaliers à améliorer leurs performances, à mieux appréhender la gestion de leur corps dans l’espace ou à dépasser le stress négatif dû à une chute, au public ou à un mauvais résultat précédent. La méthode Caval-Connect associe aussi la préparation mentale avec la sophrologie, toujours dans le but de trouver un état de lâcher prise et de bien-être forcément positif pour vos prochains concours équestres !

Catégories : Articles