équitation de loisirs et la compétition

 

 

 

 

SEBASTIEN BORCHI

 

MÉTHODE CAVAL-CONNECT EFDS®

Objectif de l’équipe pédagogique

Présentation de la structure :

 

 

Dirigeant d’une grande école de formation de sophrologue, nous avons eu à cœur d’adjoindre nos 2 passions, le développement personnel et l’équitation.

Fort de nos expériences de thérapeutes, formateurs et moniteurs d’équitation, c’est tout naturellement que ce projet pédagogique a vu le jour.

CAVAL-CONNECT EFDS® prend en considération la sphère psycho-somato-émotionnelle du cavalier, mais aussi celle du cheval. permettant de favoriser l’apprentissage et d’améliorer la performance équestre et personnelle d’un individu

Nous proposons une approche personnalisée tenant compte des objectifs individuels et/ou collectifs, et de la réalité des participants (âge/ condition physique/dispositions émotionnelles et mentales/qualité de la cavalerie /niveau équestre etc…)

Notre approche permet de travailler et développer différents points :

  • La maitrise de ses émotions pour améliorer sa performance et la connexion avec son cheval et les autres
  • Le respect de soi et des autres
  • Le sens des responsabilité et donc de fait, le développement de l’autonomie
  • Épanouissement de l’enfant et du cavalier
  • Le développement de la confiance en soi
  • Le respect des règles

 

En compétition

 

La compétition est un repère pour connaitre sa progression technique par rapport aux mois précédents ou simplement s’évaluer par rapport aux autres.

La compétition permet un dépassement de soi , en demandant des efforts , de la régularité .

La compétition demande un engagement de tous les instants, et le bien-être du cheval reste ici au centre de toutes les préoccupations.

Le cavalier doit vouloir se rapprocher de la perfection et donc avoir un regard juste et sans concession sur le résultat de son travail.

 

Notre désir est que notre équipe puisse travailler en cohésion, dans une bonne entente. Nous pensons donc qu’il est important au sein de cette équipe :

– Favoriser la communication et la prise de décision commune, par des temps de discussion qui prennent en compte l’avis de chacun.

– Organiser une fois par trimestre, une réunion pédagogique avec le directeur afin de faire le point sur les cavaliers respectifs, envisager des solutions en cas de problème ou difficulté sur un cavalier

-Nous organisons hebdomadairement des séances ou toute l’équipe monte ensemble, afin de faire le point sur l’évolution des che

vaux au travail et continuer à tous travailler dans le même sens, sous l’impulsion que nous souhaitons donner et rester fidèle à ce projet

 

Ce projet à 2 volets :  l’équitation de loisirs

et la compétition

 

 

Pour créer le lien avec sa monture, le cavalier doit préparer son cheval avant le cours. Sous l’œil bienveillant de l’enseignant, il apprend alors à détecter l’humeur de son poney ou cheval, ses particularités et prends le temps de s’en occuper avant de le monter. Le maximum est fait pour que le poney/ cheval n’enchaine pas une autre de cours, ce qui permet au cavalier de s’en occuper à l’issue de la séance, d’en prendre soin et de gagner en responsabilisation et autonomie

Nos cours sont limités à 6 cavaliers par cour, afin de permettre une individualisation de l’apprentissage au sein d’un groupe de même niveau.

Quelque soit le niveau, les cours sont alternés reprise classique les uns derrière les autres et reprise libre. Cela permet dans le premier cas, de faciliter l’apprentissage en évitant les difficultés de conduite et de faire en sorte que le cavalier se concentre sur lui plus que sur son cheval (bien qu’il doit être attentif au respect des distances de sécurité.

Dans le deuxième cas, le cavalier travaillant en autonomie sous le regard expert de l’enseignant apprend à avoir le contrôle de son cheval et à s’orienter dans l’espace tout en perfectionnant sa technique.

Une pédagogie d’encouragement est mise en place dans toutes les activités : les enseignants soulignent les points positifs du cavalier et dressent systématiquement un bilan des points forts et points à améliorer

Le bien-être physique et psychologique du cheval reste le centre de notre apprentissage, et le cavalier y est sensibilité dés le plus petit niveau.

Il nous parait indispensable que le cavalier apprenne tôt les principes biomécanique et le fonctionnement du cheval pour en faire un partenaire coopératif

La création d’un climat de confiance est aussi l’une de nos préoccupations. Pour cela, la cavalerie est soigneusement sélectionnée, bien entretenue et travaillée régulièrement par les enseignants